Un transfert repoussé de plusieurs mois à cause d’un retard de 14 secondes

Le marché des transferts est une activité bien complexe. Entre jeu d’agents et d’argent, le mercato rythme le milieu du football pendant quatre mois de l’année, entre celui d’été et l’autre, plus récent, d’hiver.

La FIFA, organisation régulant le monde du football, a édicté quelques règles pour le bon déroulement du marché des transferts. Il a une date de début et une de fin. Passée la limite, les clubs ne peuvent plus procéder à l’achat ou à la vente de joueurs.

La loi est dure mais c’est la loi. Le club anglais de Leicester City peut en témoigner. Retour sur le transfert raté d’Adrien Silva en Premier League lors du 31 août 2017.

Le milieu de terrain portugais sort de deux saisons abouties, à la fois avec son club, le Sporting, mais aussi avec la sélection avec qui il a remporté l’Euro 2016 en France. Capitaine du club basé à Lisbonne, Adrien Silva est courtisé par de nombreux clubs. Les rumeurs vont bon train durant tout l’été.

Il se dirige finalement vers Leicester City, vainqueur un an plus tôt, à la surprise générale, de la Premier League avec Claudio Ranieri à sa tête.

Le club se veut ambitieux et il entame des négociations avec le Sporting pour la venue du milieu de terrain portugais.

Les discussions trainent et la deadline approche. Le transfert doit être bouclé avant le 31 août à 23h, heure anglaise. Le jour J, les positions entre les deux clubs se rapprochent, au point de trouver un accord tripartite entre Leicester, le Sporting et le joueur.

Leicester doit désormais formaliser l’accord par écrit et envoyer toute la paperasse à la FIFA, via son système de régulation des transferts (appelé TMS). Ce système, instauré en 2010, oblige les deux clubs à rentrer informatiquement de nombreuses données dont celles relatives au paiement, aux échéances, au contrat, etc. Le tout appuyé par des documents officiels devant également être transmis à travers cet outil.

Problème, le club anglais ne parvient pas à réaliser toute cette manipulation dans les temps et la FIFA reçoit le dernier document 14 secondes après la fermeture officielle du mercato. Elle rejette donc le transfert.

Adrien Silva ne peut donc pas évoluer sous le maillot des Foxes. Leicester City fait appel de cette décision, soutenu par la Fédération anglaise, et demande au joueur portugais de ne pas s’entraîner pendant cette période.

Cinq semaines plus tard, l’appel est rejeté. Le Portugais doit donc patienter. Et il va falloir être très patient puisque le transfert ne peut plus être homologué avant le mois de janvier 2018, date de l’ouverture du mercato hivernal.

Adrien Silva reprend finalement l’entraînement avec Leicester mais ne peut pas jouer de matches officiels. Pas plus avec l’équipe première qu’avec la réserve.

Il peut finalement débuter avec ses nouvelles couleurs lors du match de Premier League face à Huddersfield, le 1er janvier 2018. Voilà de quoi bien fêter l’arrivée de la nouvelle année.

Il entre en jeu à la 86e minute sous l’ovation des spectateurs du King Power Stadium qui ont hâte de voir leur nouvelle recrue à l’oeuvre. Sur son dos, il porte, ironiquement, le numéro 14.

14, comme le nombre de secondes qui l’ont privé de football entre août 2017 et janvier 2018.